, 23 Septembre 2018
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Yverdon (VD) : Nouvel incendie criminel dans la Cité thermale

Proposé par : admin Le 27/01/2006 à 11:41

118 ExpressQuelques jours après quatre voitures et le hall d'un immeuble du centre-ville, c'est la porte d'un appartement de la Villette qui est la proie des flammes. Les deux affaires n'auraient pas de lien, selon la police.


Sébastien Faivre soupe avec une dizaine d'amis dans l'appartement du quartier de la Villette où il réside en colocation. Il est 23 heures, mercredi 18 janvier. Ses amis et lui viennent de terminer une fondue. A ce moment, ils ne se rendent pas compte que la porte de leur appartement, situé au rez-de-chaussée de l'immeuble, se consume depuis près de quinze minutes, côté couloir. «Par chance, un voisin qui rentrait chez lui a vu le feu et nous a prévenus», témoigne le futur ingénieur.

La fumée a alors déjà envahi toute la cage d'escalier, ainsi que les appartements situés aux étages supérieurs. «L'air en était devenu tellement irrespirable que plusieurs voisins en ont été réveillés», poursuit-il. Les colocataires se chargent de circonscrire l'incendie sans faire appel aux pompiers de la ville. Ils préviennent la police pour faire établir un constat et porter plainte. «C'est un gel inflammable pour réchaud à fondue qui a servi de combustible», explique ce Jurassien.

Il est probable que la personne qui a bouté le feu à la porte de l'appartement connaissait le code d'accès de l'immeuble. «Nous pensons donc qu'il s'agit d'un cas ciblé», affirme le capitaine Serge Richoz, chef de la police de proximité.

Quelqu'un a-t-il une raison d'en vouloir aux trois étudiants? «C'est peut-être à cause du bruit que l'on faisait. Mais on ne met pas le feu à une porte pour ça!» s'emporte Sébastien Faivre. Sans trop y croire, les étudiants ont placardé un billet demandant à l'incendiaire de se dénoncer en échange du retrait de la plainte. Sans résultat pour l'instant.

Cet incendie clairement criminel survient dix jours seulement après qu'un autre acte du même type a touché un immeuble du centre-ville et quatre voitures sans plaques à l'avenue Haldimand. Hasard? «Oui, il n'y a aucun rapport entre ce qui s'est passé début janvier et l'affaire de la Villette», affirme le chef de la police de proximité.

Dans le cas de l'incendie de la rue du Lac, les pyromanes avaient pris soin de voler l'extincteur avant de bouter le feu à une poubelle et à un tas de journaux entassés dans le hall de l'immeuble. «C'est un geste effroyable qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques», se désole le capitaine Richoz. Deux enquêtes ont été ouvertes.

Source : 24 Heures - CAROLE PANTET

Yverdon (VD) : Nouvel incendie criminel dans la Cité thermale

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !