, 21 Septembre 2014
Flus RSSAccueilContactPlan du siteConnexion

Actualité des sapeurs-pompiers

[ Retour à la page précédente ]

Genève : Nouvel avion d'entraînement pour les pompiers de l'aéroport

Proposé par : admin Le 21/12/2006 à 12:35

118 ExpressCe mardi 19 décembre 2006, a eu lieu devant la caserne du Service de sécurité de l’Aéroport International de Genève (SSA) l’inauguration du nouvel avion d’entraînement des sapeurs d’aviation. Il s’agit d’un Boeing B737-200, qui remplace désormais le vénérable DC-7C en service depuis 1975. Avec cet appareil, le SSA disposera d’un avion représentatif de la majorité des avions fréquentant l’aéroport.


La longue histoire du DC-7
Portant le numéro de série 45187, le Douglas DC-7 qui a servi d’avion d’exercice au Service de Sécurité de l’Aéroport (SSA) est sorti d’usine au début de 1957 et a été livré à KLM le 7 mars de la même année. Immatriculé PH-DSH, il a été baptisé «Caraibische Mer» (Mer des Caraïbes). Il ne passa que six ans aux couleurs de la compagnie nationale hollandaise, qui entrait alors dans l’ère des jets avec son successeur, le DC-8. Il fut vendu en mars 1963 à la compagnie charters allemande Südflug, qui l’exploita pendant cinq ans sous l’immatriculation D-ABAC. Sa vie devint ensuite plus tumultueuse : la guerre du Biafra, région du Nigeria voulant son autonomie, faisait rage. Plusieurs avions à hélices furent employés pour transporter «officiellement» de l’aide humanitaire servirent en fait beaucoup plus au trafic d’armes en faveur des rebelles. Ils volaient au nom de «Biafra Airways» avec des immatriculations mauritaniennes factices – 5T-TAB pour notre avion. Il fut ensuite immatriculé VR-BCW au nom de «ARCO Bermuda , appartenant à un certain Hank Warton, qui fut mis de nombreuses fois en prison, mais qui est toujours parvenu à s’évader! A la fin du conflit en 1970, certains appareils furent rapatriés en Europe. Le VR-BCW finit sa carrière à Bâle, où il fut saisi au début de 1971 par les autorités pour non payement des redevances aéroportuaires. En 1974, il fut acheté pour une bouchée de pain par l’Aéroport de Genève. Il fut démonté par des sapeurs du SSA et transporté par route. Il porta longtemps les couleurs d’ARCO avec l’immatriculation factice HB-SSA. Il fut ensuite repeint avec le logo du SSA et l’inscription «Fire Training SSA». Pendant plus de trente années d’exercice, il a reçu tant de milliers de tonnes d’eau que tout espoir de le restaurer était vain. Son démontage a débuté le 23 octobre dernier. Les moteurs sont partis chez un collectionneur en Allemagne. Des parties du fuselage ont été envoyées en Floride, pour permettre la restauration d’un autre DC-7. Le reste a fini chez un ferrailleur...

Le B-737
Le Boeing 737-200 qui est désormais le nouvel avion d’exercice du Service de Sécurité de l’Aéroport (SSA) est le 71e appareil de ce type construit, au numéro de série 19067. Il a été livré le 15 septembre 1968 à la compagnie aérienne américaine United Airlines., qui l’a revendu en 1980 à Aloha Airlines. En 1980, l’appareil arrive en France dans la flotte d’Euralair, dans laquelle il restera seize ans. Avant d’intégrer celle d’Air Liberté de 1996 à 1998. Son dernier opérateur sera Air Méditerranée, qui l’exploitera jusqu’en 2005. Pendant une année, il restera dans un hangar de l’aéroport de Châteauroux, avant d’être racheté par l’AIG. Il effectuera son dernier vol, de Châteauroux à Genève le 12 octobre 2006. Il a accompli plus de 90'000 heures de vol et plus de 80'000 cycles.



Source : L'Extension

Genève : Nouvel avion d'entraînement pour les pompiers de l'aéroport

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !